Deva - Murther

Style : sympho prog metal - Note : 15/20

J’ai connu Deva avec leur premier album en 2010. Celui-ci avait attiré mon attention grâce à son potentiel, mais m’avait semblé trop homogène… Ici, le duo italien fait preuve de plus de maturité et parait avoir gommé tous leurs petits défauts de débutants.

La musique du groupe sonne avant tout symphonique, avec des guitares à la Epica et de belles orchestrations … Pas très original me direz-vous ? Eh bien, si je dois comparer Deva à la myriade de petits groupes du genre, je dois avouer que les chansons sont bien plus pêchues et dynamiques. Le résultat est tout de suite efficace, et pourtant, les compositions sont assez progressives. Deva a donc réussi à trouver un équilibre entre la puissance et la technique. Je parlais d’homogénéité… ici les morceaux énergiques alternent avec des moments plus paisibles, évitant ainsi à l’oreille de se laisser. Le tout est très professionnel et se démarque vraiment du lot des petits groupes du genre. Bien sûr, Deva n’arrive pas à la cheville d’un Epica, mais le groupe n’en est qu’à son deuxième album… Et si on devait faire une autre comparaison avec les célèbres Hollandais, on pourrait avancer aussi que la voix soprano de Beatrice, fort agréable, n’est pas s’en rappeler celle de Simone Simons.

Quelques mots sur les thèmes abordés : Murther est un concept album avec une histoire qui se déroule tout au long des paroles. Tout commence avec une femme accusée de sorcellerie après la mort de son bébé… les mots restent assez flous pour que vous puissiez créer votre propre interprétation. On suit ses émotions, ses peurs, ses doutes au fil des jours jusqu’à son exécution où elle espère être sauvée par Lilith. Bref, une très belle histoire ! Si vous aimez le metal symphonique, ne loupez pas ce groupe, il risque de faire parler de lui d’ici peu de temps !

My december has come
And the fire’s already burning
Waiting for me , waiting for me