Flyleaf - Between the stars

Style : rock/metal - Note : 15/20

Flyleaf, groupe majeur de la scène américaine rock/metal à chanteuse sort enfin son 4ème album. Si vous avez suivi leur actualité, vous devez savoir que Lacey est partie, remplacée par Kristen May. J’ai un peu hésité avant d’écouter cet opus, flyleaf sans Lacey me faisant l’effet d’un Within Temptation sans Sharon… et puis finalement, je me suis laissé séduire par ce nouveau son très efficace. Kristen a une voix très pop et très expressive, avec un côté rock très bien utilisé et un timbre légèrement enfantin.

Le premier titre de Between the stars n’est autre que le single : Set me on fire. Et là je dois dire que le groupe fait très fort : un morceau ultra catchy, avec de grosses guitares un peu néo et un refrain qui s’inscrit directement dans votre esprit. C’est sans doute le meilleur titre, mais aussi le plus metal et j’en suis littéralement tombée amoureuse.
Magnetic vient ensuite apporter une touche plus rock et plus douce, ça casse un peu le rythme mais a le mérite de ne pas faire dans le trop homogène et la chanson reste très sympathique. Quant à Traitor, ses riffs et sa rythmique me rappelle sans conteste le rock des années 90- début 2000 avec une intro presque Avril Lavigne puis un magnifique refrain accrocheur qui sonne très Tracy Bonham. Je dois avouer que même les titres les plus pop rock, et donc les plus calmes, m’ont plutôt plu, un peu comme un Paramore en meilleur. Un petit bemol quand même sur la deuxième partie de l’album, cette fois vraiment homogène et qui tend davantage vers la côté pop de leur musique. Mon intêret s’est alors un peu émoussé. Heureusement, City Kids vient apporter un petite bouffée d’air frais en proposant un titre qu’on pourra qualifier de ballade metal, suivi de Blue Roses, encore un titre calme mais qui dégage une énergie positive et plaisante. Des riffs un peu metal refont timidement apparition sur le dernier morceau de l’album.

Avec cet album, Flyleaf prend une toute nouvelle direction, beaucoup moins metal, hélas, mais pourtant tout aussi intéressante. Leurs compositions sont plus simples et directes, plus grand public, toutefois elles savent faire preuve d’un bon sens de la mélodie. La perfection aurait été de mettre de côté les quelques chansons un peu trop semblables pour ne garder que le meilleur.

You are a spark that shines a light
Where we could belong together, factionless
Let's keep it burning bright 'til we're floating away,
'til we're ashes dancing inside the flames