Interview de Virginie - Kells

1/ peux-tu nous présenter votre nouvel album et votre nouveau son ?

"Anachromie" représente complètement ce qu'est Kells aujourd'hui, dynamique, mélodique, puissant et agressif. Il est la continuité logique de ses prédécesseurs "Gaia" et "Lueurs". On retrouve un coté plus rock et plus catchy dans les mélodies de chant à la façon de "Gaia", mais aussi le rythme groovy et les orchestrations plus fouillées qu'on pouvait trouver dans "Lueurs", même si les choses ont été poussées plus loin, notamment au niveau des riffs plus complexes, des rythmiques plus tordues, et des lignes de chant plus variées. Avec "Anachromie", nous avons tiré des leçons des erreurs commises sur les 2 albums précédents. A un niveau personnel, j'ai travaillé d'album en album pour gommer mes défauts, les respirations de "Gaia", et la diction de "Lueurs". Aussi, dans "Lueurs", par exemple, nous avons eu des soucis au mixage pour rattraper quelques erreurs d'arrangement dans les orchestrations symphoniques, les parties étaient écrites de sorte que les fréquences se mangeaient avec la basse ou les accordages bas de la guitare, ce qui nous avait obligés à faire des compromis. Sur "Anachromie", nous n'avons fait aucune concession, les orchestrations ont été travaillées différemment afin de laisser batterie/basse/guitare imposer leurs rythmes acérés et aller a l'essentiel pour nous, à savoir conserver une énergie rock et une dynamique puissante. C'est exactement ce qui donne à Anachromie sa sonorité plus moderne. Également, on a essayé de ne pas nous auto-caricaturer en reproduisant la même tracklist, les mêmes structures... C'est un album davantage mûri, davantage réfléchi et cela s'entend jusqu'aux textes. "Anachromie" détient dans son seul nom les 2 concepts majeurs abordés dans cet album, à savoir l'achromie et l'anachronisme...

2/ c'est le premier album avec Julien à la batterie, que peux-tu nous dire de son apport à la musique de kells ?

Nous avons rencontré Julien durant notre tournée 2009, et il avait beaucoup accroché sur notre univers. Avec nos précédents batteurs, les envies et influences divergeaient, tandis qu'avec Julien, l'alchimie musicale est là, ce qui nous permet de créer une identité plus forte, et de ne plus faire de compromis dans le processus de création en groupe puisque nous allons tous dans la même direction.. Par ailleurs, c'est quelqu'un qui maîtrise parfaitement son instrument, et il est aussi très inventif, ce qui nous donne une grande liberté.

3/ c'est aussi la première fois que tu pratiques les growls. comment l'envie est-elle venue ?

Un journaliste de RockHard qui nous avait vus en 2006 à Marseille avec Epica, m'a fait remarquer à juste titre que je growlais déjà sur scene à l'époque, c'était sur une reprise de Skunk Anansie, "Charlie Big Potato" mais il est vrai que je ne l'avais jamais fait sur CD avant l'album "Lueurs" où je donne la réplique en growl à Candice de Eths sur "La Sphère". Avec les années, j'ai peut-être eu le sentiment de tourner en rond techniquement et j'ai eu envie d'explorer d'autres voix dont celle-ci, qui met bien en valeur les parties musicales qui se veulent plus agressives sur notre nouvel album.

4/ as-tu pris des cours de chant pour cette nouvelle technique ? prends-tu des précautions particulières pour préserver ta voix ?

Pour la voix claire, j'ai beaucoup appris et progressé avec Asphodel, ma coach vocale. Mais pour ce qui est de la voix saturée, le temps et l'argent m'ayant manqué, j'ai dû apprendre à la façonner seule, avec le temps et la pratique. Je suis toujours dans la recherche, dans la modulation du son, à chercher la belle saturation, et surtout le placement le moins douloureux, car je dois également assurer la voix claire ensuite.

5/ d'ailleurs, c'est asphodel qui t'a coaché durant l'enregistrement. comment cela s'est-il passé ?

"Anachromie" est le deuxième album que j'enregistre sous l'oreille bienveillante d'Asphodel. Comme à chaque fois, ce sont des moments d'émotion intense, on pleure, on rit... Sur cet album, elle m'a poussée hors de mes propres limites. Ainsi sur "Bleu", j'ai réussi à envoyer le choeur du dernier refrain en voix pleine, sur des hauteurs que je ne me soupçonnais pas, je pensais ne jamais y arriver. Elle a été intransigeante aussi pour que toutes les paroles soient parfaitement intelligibles, car c'était l'objectif fixé. Et elle m'a également chouchoutée en me massant régulièrement avec ses huiles essentielles car j'avais une vilaine angine rouge...


6/ son plus agressif, grunts, nouvelle image plus rock (à travers le look mais aussi le style des photos promo)... j'avoue que parfois, cela me fait penser à In this moment. Que penses-tu de ce groupe ? la comparaison te semble-t-elle justifiée ?

Effectivement, la comparaison me semble bien plus justifiée que celles que j'ai pu lire par le passé nous rattachant a Within Temptation ou même Epica. Musicalement, nous sommes restés fidèles a nous-mêmes car nous avons toujours proposé une musique influencée par le neo-metal, le metalcore ou le rock, mais notre esthétique visuelle auparavant induisait les gens en erreur, ils voyaient l'emballage et se trompaient sur le contenu. Combien ont été surpris voire désarçonnés par ce que nous étions réellement sur scene. Il y avait un décalage entre la musique et l'image. Alors, j'ai abandonné les grandes tenues habituellement attribuées au monde du metal symphonique que j'affectionnais pour revenir a quelque chose de plus brute et davantage en adéquation avec ce que je porte dans la vie quotidienne, et cela pour ne plus induire le public en erreur sur ce qu'est la musique de Kells. Pour en revenir a In This moment et surtout aux musiciens de ce groupe, je trouve neanmoins que leur image est plus metal au sens classique du terme, tandis que Pat et Ju pourraient presque jouer dans des groupes comme Foo Fighters et Queens of the Stone Age, et que Lo cultive une image plus "ghetto" comme dans le rap. Et enfin, je ne suis pas blonde, et je ne porte pas de robes de mini-miss America dorées ou argente=ées (rires). Je préfère les choses plus classiques! Et surtout musicalement, bien que des groupes comme Killswitch Engage nous influencent un peu, nous ne faisons pas comme In This Moment, une musique purement metalcore.

7/ peux-tu nous en dire plus sur la tournée qui se prépare avec Eths ?

C'est une tournée que beaucoup de nos fans communs attendaient depuis le duo sur "La sphère". Nous allons faire un peu plus d'une dizaine de dates ensemble a partir du 9 mars et d'autres sont en préparation. Nous avons grande hâte de reprendre la route tous ensemble!

8/ Un dernier commentaire?

Merci à toi pour ton intérêt, ton temps et ton soutien. Merci aussi à tous les lecteurs du webzine Des Filles et Des Riffs qui liront cette interview.