Interview de Kristell - Lovelorn Dolls

1. Peux-tu nous présenter Japanese Robot Invasion ?
Salut ! « Japanese Robot Invasion » est le second album de Lovelorn Dolls. Suite à la composition du premier album, où l’on se cherchait encore un peu, dans le son et dans le style de chansons, on a tenté de prendre le meilleur, ou du moins ce que l’on préférait, et d’en tirer parti pour faire un album plus mature, avec un style beaucoup plus défini.

2. Votre son semble s'éloigner des groupes plus gothic metal pour aller vers des versants plus electro mais aussi plus pop, est-ce un parti pris ?
Complètement. Sans verser dans l’opposition pure et dure envers le gothic metal, que j’écoute avec plaisir, je pense qu’on en a largement fait le tour et je ne pense pas qu’on puisse y apporter quelque chose de nouveau. De plus, Bernard et moi avons d’autres goûts musicaux que le gothic metal, donc on se sert de toutes nos influences pour en faire un joyeux mix. De toute façon, je pense rester fidèle à moi-même : si tu écoutes le premier album Rent To Kill que j’ai enregistré avec Skeptical Minds, tu peux te rendre compte que les compos étaient déjà electro et pop, avec de légers accents gothiques/indus. Et c’était il y a 10 ans. Des titres aujourd’hui, comme « Blood Moon » ou « Wolf Inside » ne sont pas si éloignés. Et puis, je pense que ma voix sied ce genre de titres et d’atmosphère, alors pourquoi lutter ? ;)

3. J'adore la cover, qui l'a réalisée ? Peux-tu nous en faire un décryptage ?
L’histoire de cette cover est assez hallucinante. Je savais que le titre de l’album serait « Japanese Robot Invasion » et j’accorde une importance démesurée au visuel. Pour moi, un album c’est 50% son et 50% visuel. J’ai commencé à surfer dans les tréfonds d’Internet à la recherche d’un visuel qui correspondrait à notre album. Les critères étaient millimétrés : il fallait qu’il y ait une atmosphère fantastique burtonienne, une petite fille, un « robot », une « menace », du bleu et du japanisant… Bref c’était pas gagné. Après plusieurs jours de recherche, je suis tombée sur cette image. J’ai réussi à en retrouver l’auteur. Et voilà que c’était Natalie Shau, une illustratrice célèbre pour ses covers pour Cradle of Filth ! Je lui ai envoyé un message comme on envoie une bouteille à la mer, en me disant que c’était mort. Et là, surprise : non seulement l’image était libre mais elle voulait bien nous la céder.

4. Aura-t-on le plaisir de vous voir en live en France ?
Si l’on nous demande, on viendra. On ne court pas après les dates. Bien sûr, on serait ravi de venir. Nous n’avons que d’excellents souvenirs de dates en France : à Paris avec Elyose, et à Lyon au H’Elles On Stage ! Le public français nous a toujours très bien accueillis.

5. Peux-tu nous faire partager tes coups de cœur musicaux de cette année ?
Stromae, Christine and The Queens, London Grammar, Hooverphonic, …

6. Un dernier commentaire ?
On espère vous croiser en 2015 sur l’une ou l’autre date. Une date confirmée : le 15 mai à l’EUROROCK en Belgique ! A très vite !